Comment la France et les Etats-Unis agissent pour faire partir Alpha Condé


PAR LOPINION.FR –
Alpha Condé est un dirigeant têtu, voire obstiné. Les Occidentaux cherchent à faire quitter le pouvoir au président guinéen, à la fin de l’année, au terme de son deuxième mandat.

L’Opinion retrace ce bras de fer diplomatique, économique, judiciaire qui se déroule dans plusieurs capitales, de Conakry en Guinée à Abuja au Nigeria, siège de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), en passant par Paris et Bruxelles, Washington et New York, siège du Conseil de sécurité de l’ONU.

En pleine crise de coronavirus, les Occidentaux entreprennent un essai clinique aléatoire sur Alpha Condé, le président guinéen qu’ils veulent voir quitter le pouvoir en fin d’année après son deuxième et théoriquement dernier mandat. Objectif : ne pas remettre en cause les acquis démocratiques en Afrique de l’ouest à l’heure où l’exemple chinois – Xi Jinping a fait modifier la Constitution en 2018, ouvrant la voie à une présidence à vie – commence à faire des émules. Sans compter la récente manœuvre de Vladimir Poutine, via la Douma, pour rester à la tête de l’Etat après la fin de son mandat, en 2 024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :