Chanvre indien incinéré à Labé: 276,5 kg selon le procureur, le gouverneur demande plus d’efforts

C’est dans la nuit du 27 décembre 2020, que la gendarmerie a saisi cette quantité de chanvre indien au quartier Daka 2 suite à des perquisitions. Ce samedi, 16 janvier 2021, la justice de Labé a procédé à l’incinération de cette drogue en présence du gouverneur de région.

Selon, les autorités judiciaires, ces 276 kilogrammes de chanvre ont été saisis par des agents de l’escadron mobile numéro 8 suite à des « informations non officielles parvenues à qui de droit ». En procédant à la combustion de la drogue, le substitut du procureur près le tribunal de première instance de Labé a précisé: «il y’a aujourd’hui 276,5 kg de chanvre indien qu’on est en train d’incinérer. C’est à la suite d’informations officieuses que nous avons reçues. Pour donc vérifier ces informations, nous avons autorisé à travers une réquisition, l’escadron mobile à l’effet  de procéder à des perquisitions  chez la personne indiquée. C’est donc à la suite des perquisitions dans la nuit du 27 décembre dernier, que la quantité-là a été saisie». Patrice Koma Koivogui, a promis par ailleurs, de poursuivre les enquêtes jusqu’à l’arrestation des trafiquants de ces stupéfiants.

Présent sur les lieux, le gouverneur de région a exprimé toute sa satisfaction et ses vifs remerciements aux services de sécurité. Madifing Diané leur a ensuite demandé de «redoubler d’efforts, d’être en rapport étroit avec la population afin de dénicher, chaque fois que cela se présente dans notre région, chaque fois que cela indiqué ailleurs dans ce pays qu’il y va de l’intérêt général de notre pays ».

Pour la première autorité de la région, il est inacceptable que les valeurs morales de la région soient sapées par des individus mal intentionnés. «Cette population (de Labé Ndlr) doit avoir de l’espoir, l’espoir est permis. C’est une région (Labé) radieuse, c’est une population accueillante, c’est une population en un mot merveilleuse. Son intérêt se situe au niveau de la préservation de ses valeurs morales. Car les valeurs morales de cette région sont des indicateurs pour toute une vie, pour une nation. Donc en aucun moment, nous ne devons accepter que l’avenir de cette région, que l’avenir de ce pays soit piégé par des activités illicites comme celle de la consommation de la drogue», dit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :