Cellou Dalein prévient : « s’il n’y a aucun moyen d’obtenir l’alternance par les urnes, le risque…»

Invité de l’émission Questions-Directes de la télévision sénégalaise ITV, le vendredi 21 Août, le président de l’UFDG Cellou Dalein Diallo, a attiré l’attention de la CEDEAO, sur le respect de la limitation des mandats en son sein.

« Notre sous-région, en terme de démocratie, était considérée comme une zone qui était en avance sur les autres notamment les pays où la limitation de mandats n’existait pas. C’était la Gambie…Nous souhaitons qu’au sein de la CEDEAO, les principes de limitation de mandats soient respectés. C’est une manière de favoriser l’alternance démocratique et que l’alternance ne soit pas obtenue par les armes» a-t-il souhaité d’entrée.

Ensuite, le principal opposant au régime du président Alpha Condé, a prévenu la CEDEAO sur le risque qui se greffe au non respect de la limitation des mandats. « Or, s’il n’y a aucun moyen d’obtenir l’alternance par les urnes, le risque de passer par les armes existe, ce que nous ne souhaitons pas pour notre sous-région» dira le numéro 1 de l’UFDG, en faisant référence au contexte guinéen et celui de la côte d’ivoire.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :