Cas Antonio-Takana lâche une bombe : « Vous avez manigancé pour dire que c’est la FIFA… »

Le célèbre reggae man guinéen est très en colère. Takana Zion supporte mal la tournure qu’a prise la course à la présidence de la Féguifoot. Dans des mots très durs, le chanteur a dénoncé ce lundi 26 avril 2021 une manigance ourdie contre le mécène Antonio Souaré, l’obligeant à retirer sa candidature. Pour lui, le président du Horoyah a été victime d’une « machination ». Takana Zion dans sa sortie en langue locale sousoukhoui a fustigé les casses à Dubreka et Coyah. Lisez plutôt.

« Il y a une chose qui m’inquiète en Guinée, c’est le fait que nous combattons tous les modèles de réussite du pays. Si nous laissons faire ça, cela risque de se perpétuer sur notre progéniture. N’acceptons pas cela (…), Antonio Souaré n’est pas n’importe qui. De prime abord, je vous dirais que je ne suis pas un griot à la recherche de strapontins encore moins un, escroc ni un lâche.  Je ne me prosterne que devant ceux qui ont peur de Dieu ou qui font des sacrifices à l’endroit des nécessiteux. Depuis que j’ai commencé à côtoyer Antonio Souaré le simple fait qu’il fasse du bien aux gens me réconforte à plus d’un titre.  Je ne dis le nom de personne, mais tous ceux qui s’agitent pour dire qu’ils ont apporté quelque chose au football de ce pays n’ont rien fait de bon. 

Personne parmi ces gens n’ont construit un terrain de football encore moins un centre technique de football. Autres choses que je voulais rappeler : il y a plusieurs personnes qui se bombent le torse pour dire qu’ils sont plus dignes que nous. Mais aucun être ne puis nous intimider sur ce territoire, ni par son pouvoir, ni par sa dictature. Vous avez manigancé une combine pour dire que c’est la FIFA qui a obligé Antonio Souaré à retirer sa candidature : pure mensonge ! C’est une machination de votre part. Je vous jure, celui qui joue avec Antonio Souaré le regrettera.

Lire aussi-Antonio Souaré : « Pourquoi j’ai retiré ma candidature… »

Nous ne sommes pas comme vous autres (…), bien que vous soyez ministres ou hommes d’affaires opulents. Vous êtes allés jusqu’à détruire nos habitations et tout ce que nous avions de plus cher, nous n’avions rien dit pas parce que nous avions peur de vous (…). Actuellement je n’ai peur de rien, absolument rien, je suis venu sur terre pour une mission et quand le bon Dieu voudra de moi il me reprendra sans faute. Vous êtes les mêmes qui vous levez pour aller détruire des cimetières juste pour faire pleurer les ‘’Miskines’’ (pauvres). 

Aujourd’hui c’est un Idriss Deby qui vient d’être abattu bêtement dans une guerre. Ironie du sort en étant Marechal. Vous êtes tous des corrompus : J’alerte les braves populations de Conakry de ne pas accepter qu’on combatte tous les dignes fils de ce pays ».

A suivre…

Avec Africaguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :