Buhari et Ouattara en Guinée : le découplage des élections, une piste possible qui sera explorée (source)

Deux Chefs d’états de la sous-région sont attendus mardi à Conakry.

Il s’agit du Président  ivoirien, Alhassane Ouattara,  et celui du  Nigéria, Muhammadu Buhari, sont pour le moment les visages connus de cette délégation de haut niveau de la CEDEAO dont la liste aurait été épurée  du nom du président nigérien, Mahamadou Issoufou.

Selon nos sources, il sera question pour ces Présidents, pendant leur  séjour à Conakry, de convaincre leur homologue guinéen, à revoir le calendrier des échéances électorales.

En d’autres termes, c’est de contraindre à nouveau  Alpha Condé à reporter les élections dans le but de  permettre à l’opposition,  d’y prendre part.

On apprend par contre, que chez les soutiens du président et au sein de son entourage,  on est  plutôt favorable au découplage.

Maintenir le référendum à date et reporter sine die,   l’organisation des législatives.

Dans tous les cas, la tâche s’annonce ardue pour l’ivoirien Alhassane Ouattara et le Nigerian Muhammadu Buhari.

Ils pourraient donc user de leur amitié avec leur homologue guinéen, afin d’amener celui-ci, à faire de nouvelles concessions.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :