BCRG : « il n’y a pas eu de dalle qui s’est écroulée. C’est plutôt l’échafaudage » (Gouverneur)

Le mercredi 27 mai, des informations faisant état de l’effondrement d’une dalle d’un immeuble en construction de la Banque Centrale de la république de Guinée (BCRG), à Kaloum, ont emballé la toile guinéenne.

Mosaiqueguinee.com a tenu à en savoir plus auprès du premier dirigeant de la banque mère de Guinée.

Louncény Nabé précise qu’il n’y a pas eu de dalle qui s’est écroulée.

« L’entrepreneur qui s’occupe des travaux était en train de couler une dalle sur les bordures de l’immeuble. Donc, les épais qui soutiennent l’échafaudage étaient au sol, ce sont ces épais qu’on installe pour soutenir les échafaudages afin de mettre les coffrages dans lesquels on met des hourdis et après on coule le béton. Comme il a plu, le matin, ils sont venus, ils n’ont pas remarqué les choses, ils ont commencé le coulage. C’est le mortier frais là, le poids de ce mortier et des hourdis qui ont un peu enfoncé les épais dans le sol. Donc, ça a dérangé et le mortier frais s’est déversé. Ce n’était même pas à l’intérieur, c’est à la devanture, la bordure. (…). Il n’y a pas eu de dalle qui s’est écroulée. C’est plutôt l’échafaudage, comme je viens d’expliquer, qui a cédé et qui a forcé l’épais sous l’effet des hourdis qu’on met sur les dalles. C’est le béton qui s’est déversé », a expliqué le gouverneur de la BCRG.

C’est en 2017 que le projet de construction d’un bâtiment, destiné à désengorger les locaux de la BCRG a été entamé. Un bâtiment de 12 niveaux et trois sous-sols.

Le contrôle technique est assuré par le bureau Veritas qui est une structure de renommée internationale.

Quant aux travaux, ils sont exécutés par une entreprise de droit guinéen, qui a eu le marché à l’issue d’un appel d’offres en bonne et due forme.

Mamadou Sylla, directeur de l’immobilier et de l’équipement de la BCRG, est revenu sur le travail qui y a été fait jusque-là.

« Depuis le démarrage des travaux, plusieurs dalles ont été coulées. C’est un chantier pour lequel on a beaucoup investi dans les fondations à cause de la nature du sol. Donc, mercredi, ils étaient en train de couler une dalle. Pour couler la dalle, vous préparez la dalle, vous mettez ce qu’on appelle des épais en bas de la dalle. C’est une espèce de tige, qui permet de soutenir la dalle au moment où vous voulez mettre le béton. Il se trouve que les épais qui sont mis pour soutenir la dalle, une partie de ces épais a été posée sur le sol et l’autre sur une dalle qui était en bas. À cause de la pluie de la nuit du 26, le sol a été ramolli. Quand ils ont commencé à couler le béton frais, le poids aidant, les épais là se sont enfoncés dans le sol. C’est ce qui a provoqué cet éboulement. En réalité, c’est du béton frais qui s’est éboulé suite à l’affaissement des épais. Et donc, ça a fait tomber la partie là. Il n’y a eu aucun blessé. Quand on a constaté l’acte, on a rassemblé les épais et on a constaté qu’il n’y avait aucune victime ni autre dégât. La plus grande partie du chantier a été coulée et il n’y a pas eu un incident. (…). Les travaux se poursuivent », a précisé Mamadou Sylla au micro de nos confrères de Mosaiqueguinee.com.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :