Bah Oury dénonce des ‘’dérives répressives’’ du pouvoir contre les opposants au 3e mandat

L’ancien ministre de la réconciliation nationale déplore la confiscation du passeport du président de l’UFR à l’aéroport de Conakry, mercredi, alors qu’il devrait embarquer pour Abidjan. 

Bah Oury estime que cette attitude des autorités guinéennes contre l’opposant Sidya Touré met en doute la volonté du pouvoir de maintenir la quiétude sociale en Guinée.

Le président de l’Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG) dit regretter la mésaventure du président de l’Union des forces républicaines. ‘’Nous avons appris avec gravité la confiscation du passeport de Sidya Touré et le refus par les autorités de le laisser poursuivre son voyage’’, déplore Bah Oury.

‘’Cette situation préoccupante jette un sérieux doute sur la volonté des dirigeants guinéens de promouvoir l’apaisement et la retenue’’, ajoute-t-il.

Selon Bah Oury, ‘’cette violation des droits constitutionnels de l’ancien Premier ministre n’augure rien qui vaille à la veille d’une élection controversée. En toutes circonstances, la primauté du droit doit être assurée pour éviter les dérives répressives à l’encontre de ceux qui s’opposent au 3éme mandat’’.

Avec Visionguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :