Axe Mamou-Faranah : calvaire indescriptible pour les usagers

Ce n’est un secret pour personne aujourd’hui. Le réseau routier guinéen est dans un état de dégradation très poussé.

A ce jour, il est très difficile, pour ne pas dire impossible d’emprunter les routes nationales du pays. Pendant cette saison hivernale, la plupart des routes ont cédé sous le poids des fortes pluies.

Alors que les usagers souffrent le martyre entre Coyah et Kindia, c’est un autre calvaire que les transporteurs et passagers affrontent pour se rendre à Faranah, à partir de Mamou.

Sur ce tronçon d’environ 185 kilomètres, il faut parfois passer plusieurs heures, avant de trouver le salut pour franchir les points critiques.

Un salut qui vient souvent de tierces personnes, afin d’atténuer les souffrances des chauffeurs et passagers.

Cette situation que nous venons de décrire, ne date pas d’aujourd’hui. L’année dernière, la réalité était la même.

Ce que beaucoup d’usagers ne comprennent pas, c’est le fait de laisser les populations souffrir chaque année, en prétextant que des projets sont en cours de réalisation, alors que le gouvernement pouvait en attendant engager des travaux de réfection.

Avec Mosaiqueguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :