Autonomisation des femmes: remise de cinquante millions à la mairie de Kaloum

En prélude à la fête des femmes qui aura lieu le 08 mars prochain, l’entreprise Bolloré a octroyé cinquante millions de francs guinéens aux femmes de Coronthie à travers la mairie de Kaloum. La remise du chèque qui devrait participer à financer un projet porté par la municipalité en faveur de ces femmes, a eu lieu ce jeudi 05 mars 2020.

Selon Jean Christophe Tranchepain, Directeur Général du groupe Bolloré, cette somme doit permettre de créer des emplois afin de rendre les femmes les bénéficiaires autonomes.

« On est heureux de participer au lancement du projet de saponification pour qu’un certain nombre d’emplois soient créés, pour qu’un certain nombre de produits soient créés et commercialisés et permettre une autonomisation des femmes et de leur donner un plus grand poids et une plus grande responsabilité dans la vie de la commune de Kaloum. Il y aura aussi un autre projet qui va consister à récupérer des plastiques qui traînent un peu partout en ville et les transformer pour en faire des pavés, les vendre et mettre sur les routes pour limiter l’impact des plastiques et la pollution que ça entraîne », a t-il dit.Aminata Touré, maire de Kaloum, a au nom des bénéficiaires, remercié le donateur avant de s’engager à poursuivre les plaidoyers au niveau d’autres entreprises. Elle a aussi expliqué les démarches menées pour parvenir à cet accompagnement.

« Nous avons battu notre campagne sur le développement et en priorité l’autonomisation des femmes. Et c’est la raison pour laquelle nous nous battons au quotidien pour essayer d’encadrer ces femmes et surtout de leur trouver un travail décent. Il y a quatre mois, nous avons organisé des séances de formation en pavage et en assainissement. Il y avait des groupes de tous les quartiers de Kaloum sur l’assainissement. Ces femmes ont été accompagnées pendant un mois par le projet de Filets sociaux avant que les activités ne s’arrêtent. Et ces braves femmes de Coronthie n’ont pas arrêté leurs activités. Elles ont continué tous les matins à se lever à 5 heures pour nettoyer la ville. (….) Elles n’avaient plus d’équipements. Donc nous avons lancé un vaste programme d’autonomisation des femmes. Nous avons dit que nous commençons cette saponification accompagnée par le groupe Bolloré. Nous devons toucher toutes les femmes de Kaloum. Donc la prochaine fois ça sera aussi les autres quartiers… Nous allons faire un plaidoyer vers toutes les entreprises, les départements ministériels évoluant sur le territoire de Kaloum. Tout ce qui est détergent, savon liquide ou solide doit être acheté chez les femmes de Kaloum », a mentionné Aminata Touré, maire de Kaloum.

Source Guinee114

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :