Audit du fichier électoral : Damaro félicite le rapport synthèse des experts de la CEDEAO

Depuis la publication du rapport d’audit du fichier électoral, les réactions ne tarissent pas au sein de la classe politique guinéenne.

Le point le plus poignant des recommandations demeure l’extirpation de plus de deux (2) millions d’électeurs qui seraient inscrits sans pièces justificatives.

Selon l’honorable Amadou Damaro Camara, chef de la majorité présidentielle à l’assemblée nationale, cette recommandation vient infirmer l’hypothèse de l’opposition républicaine sur la nature du fichier électoral guinéen.

« Ça dément le mensonge véhiculé depuis des années par l’opposition, en faisant croire à l’opinion nationale et internationale que ces 2 millions 400 c’était des fictifs qui étaient à la disposition de la mouvance et qu’on jetait à l’occasion de chaque élection, dans nos propres comptes pour gonfler notre gain. Cellou Dalein est parti jusqu’à dire que c’est l’explication du coup chaos de 2015. Ce n’est pas des fictifs mais des électeurs qui n’ont pas la documentation administrative. Désormais, on sait que ces fameux deux millions 400 n’étaient pas seulement dans la zone de prédilection de la mouvance », a-t-il indiqué dans un entretien qu’il a accordé à nos confrères de mosaiqueguinee.com.

Pour ce membre influent du parti au pouvoir, le retrait de ces deux millions et quelques électeurs sera plutôt bénéfique pour le RPG.

« Nous n’avons aucun intérêt à garder ces deux millions alors qu’en les enlevant, c’est plus avantageux en terme de nombre d’électeurs à notre faveur », a-t-il soutenu.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :