Au moins 7 guinéens tués à Coyah: le FNDC s’en mêle (Déclaration)

DECLARATION N°105

Le 12 mai 2020 au moins 7 Guinéens ont été tués par les forces de défense et de sécurité lors d’une manifestation des populations contre les barrages de racket et le manque d’électricité à Coyah, Dubreka et Kamsar.

Le FNDC est outré de la désacralisation de la vie humaine, de la violence d’État et de l’institutionnalisation de l’impunité par le régime de M. Alpha Condé.

Ces tueries par balle de manifestants à main nue prouvent une fois de plus que les forces de défense et de sécurité sont les seules responsables des nombreuses tueries enregistrées lors des manifestations.

Toutes violences d’État, ces tueries impunies et entretenues par un clan corrompu, justifient la nécessité et l’opportunité de la démarche engagée par le FNDC auprès de la Cour Pénale Internationale pour mettre fin à l’injustice et à l’impunité en Guinée.

Le FNDC adresse ses condoléances aux familles endeuillées et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Le FNDC invite le peuple de Guinée à tirer les leçons de l’échec lamentable de M. Alpha Condé qui a bâti son pouvoir sur l’impunité, le mensonge, la corruption et la violence.

Soyons prêts à y mettre fin dans les prochaines semaines !

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons!null

Conakry, le 13 mai 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :