Arrestation d’un ‘’imam’’ accusé de filmer ses relations sexuelles avec des femmes

La plaignante, dont l’identité n’a pas été révélée, explique comment elle a rencontré son bourreau. ‘’Il m’a draguée sur Facebook. Je revends des habits, j’ai publié mon numéro sur les réseaux sociaux. Il l’a pris et m’a contactée en me disant qu’il a un client pour moi. Il m’a demandé d’aller à Kobaya’’, relate-t-elle.

‘’J’ai pris un taxi-moto pour m’y rendre. Une fois sur place, il m’a dit que la femme qui voulait acheter des habits avec moi est sortie, mais de l’attendre. Dès je me suis assise, il a fermé la porte. J’ai demandé à sortir, il m’en a empêchée. Il a demandé à coucher avec moi en me menaçant. J’ai eu peur, on a eu des relations intimes. Je ne savais pas qu’il filmait’’, précise la plaignante.

Quelques jours après, souligne-t-elle, ‘’il m’a rappelée pour me demander de venir le trouver à Kobaya. Je lui ai dit que je suis occupée, il m’a dit qu’il faut absolument que je vienne. J’ai répondu que je ne suis pas obligée d’y aller. Il m’a envoyé une vidéo de moi toute nue en menaçant de la publier sur les réseaux sociaux si je refuse d’aller chez lui. Paniquée, j’ai pris une moto, je suis allée le trouver pour coucher avec lui pour une deuxième fois’’.

Non satisfait, l’homme a tenté de soutirer de l’argent à sa proie. ‘’Il m’a réclamé 6 millions GNF, faute de quoi, il va publier la vidéo. Vu qu’il insistait là-dessus, je ne dors pas la nuit, j’ai décidé de porter plainte contre lui’’, indique-t-elle.

S’il reconnait avoir eu des relations sexuelles avec la dame, Alhassane Sanoh assure qu’elle était consentante. ‘’Elle est ma copine. Je lui ai dit que si elle ne vient pas chez moi, je vais publier sa vidéo. Mais je ne l’ai jamais fait. Je ne lui ai jamais demandé la somme de 6 millions. Je l’ai filmée quand on était nus dans la chambre. Elle était au courant et était accord. Je l’ai fait pour garder des souvenirs au cas où on se sépare’’, se défend-il face à la presse.

‘’Je regrette ce que j’ai fait, je ne le ferai plus jamais. Je suis désolé’’, ajoute-t-il, tout en présentant ses excuses à ses victimes.

Il a été appréhendé alors qu’il était en compagnie d’une autre de ses partenaires à domicile. Il sera présenté ce mardi au parquet qui décidera de la suite à donner à l’affaire.

Source: Visionguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :