Armée : le porte-parole des 1669 soldats formés à Kissidougou, mis aux arrêts (proches)

L’information vient de ses proches et frères d’arme. Sena Doré, le porte-parole des 1669 soldats non immatriculés, formés au centre d’instruction et de recyclage de Kissidougou, serait en détention.

Selon des proches de l’intéressé, Sena Doré aurait été mis aux arrêts le lundi 17 février 2020, à son domicile, à Enta par des hommes en tenue militaire et conduit à un lieu inconnu.

Même si le motif de son interpellation reste inconnu, l’on apprend que c’est suite à une interview téléphonique qu’il a accordée en direct à la radio Djigui FM, que son arrestation est intervenue. Ces collègues disent être inquiets pour son sort.

Toutefois, le groupe auquel il appartient, envisagerait une rencontre le week-end prochain, pour esquisser des stratégies par rapport à leur situation.

Toutes nos tentatives pour joindre les autorités militaires afin d’en savoir plus sur ce cas, sont restées sans succès.

Les 1669 soldats formés au camp d’infanterie de Kissidougou, ont, à mainte reprise, plaidé auprès des autorités pour leur immatriculation, en vain.

A suivre.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :