Appel du FNDC à des manifs les 21 et 22 mars : « ils ne peuvent pas nous empêcher d’aller voter » (Boukari)

Le FNDC appelle le peuple de Guinée à une mobilisation dite « historique », les 21 et 22 mars prochain, sur toute l’étendue du territoire, pour empêcher la tenue du double scrutin législatif et référendaire en vue.

Membre du RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, Boukari Keïta s’insurge contre cet appel du FNDC, qu’il qualifie d’inconstitutionnel.

« Ils ne peuvent pas nous empêcher à aller voter. S’ils ne veulent pas voter, qu’ils s’abstiennent en restant à la maison. Ceux qui sont en train d’appeler à manifester, ils sont anticonstitutionnels. Parce que, dans la constitution actuelle, le vote est un droit. Donc, on ne peut pas empêcher les citoyens à aller voter. S’ils ne veulent pas voter, qu’ils restent à la maison. Ça aussi, c’est un droit », a réagi Boukari Keïta, ce mercredi 18 mars 2020.

Ce spécialiste en système d’informations, assure par ailleurs, que malgré le risque sanitaire lié au COVID-19, les guinéens peuvent voter, le dimanche à venir, en respectant les mesures édictées.

« En allant voter le 22 mars, on peut respecter les consignes de sécurité par rapport au Coronavirus. Si la France l’a fait, ce que la Guinée aussi peut le faire », a estimé Boukari Keïta.

A noter que la mouvance présidentielle et plusieurs autres partis politiques engagés dans le processus, tiennent vaille que vaille à aller à ce double scrutin, prévu ce dimanche 22 mars 2020.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :