Alpha à ses militants: «les intermédiaires entre le peuple et moi ne jouent pas leur rôle»

Le Chef de l’État a présidé, ce jeudi 06 août 2020, la cérémonie de clôture de la convention nationale du Rpg arc-en-ciel ouverte hier mercredi au palais du peuple, à Conakry.

Alpha Condé, comme il n’en surtout l’habitude de le faire en prélude d’une élection, accuse les cadres qui servent d’intermédiaire entre lui et le peuple de ne pas jouer leurs rôles d’information et d’assistance des anciens militants du parti au pouvoir sans lesquels il ne serait pas à cette place où il est.

« Qu’est-ce qui est plus humiliant ? Qu’est-ce qui est plus choquant? Que quelqu’un qui s’est battu pour ce Parti pendant plusieurs années se retrouve misérable et que les gens sont là se moquent de lui. La force du Rpg pendant des années de combat c’est la solidarité, solidarité, solidarité. Affaires sociales, affaires sociales. Il faut que le Rpg revienne à cette tradition qui a fait sa force. Souvent, on l’interpelle parce que je ne peux pas être partout. Tel militant, on va le vider de sa maison parce qu’il n’a pas payé. Pourquoi ? Parce que vos intermédiaires qui doivent être moi et le peuple ne joue pas leur rôle », déclare le Chef de l’État, père fondateur du Rpg.

« Je ne suis pas le bon Dieu. Donc je ne peux savoir que tels anciens militants à Yomou, à Kouroussa, à Lelouma a des problèmes. Moi, je ne suis bon Dieu. Je ne peux les savoir que si les cadres intermédiaires qui doivent l’interface entre moi et les militants m’informent. Malheureusement ce n’est pas souvent le cas », regrette Alpha Condé.Exclusive/Vers le report de la coupure d’internet en GuinéeLire

Et de poursuivre « La direction d’un État est ingrate. Pourquoi ? Parce qu’on ne peut pas nommer des gens à des postes s’ils n’ont pas fait ces études, malheureusement. Or, il se trouve que quatre-vingt pour cent de ceux qui sont battu pour le Rpg sont des RPC (des analphabètes ndlr). Mais ceux qui occupent des fonctions ministérielles, de gouverneurs, préfets et autres oublient, souvent, que s’ils sont à ces postes, c’est grâce à ces gens. Donc il faut que le Rpg revienne à ce qui a fait sa force, c’est-à-dire la solidarité. C’est bien de rendre hommage aux anciens militants, mais si l’homme ne vit seulement de pain, il vit aussi de pain. Rendre hommage c’est bien, les aider à mieux terminer leur vie c’est encore mieux », a fait savoir, l’ancien opposant historique.

« Donc la motion la plus importante qui a été adoptée est la commission mise en place et qui sera dirigée par Saloum. Pourquoi Saloum? Parce que Saloum fait partie des militants de première ère de clandestinité, donc il est supposé connaître la plus part des militants. C’est pourquoi cette commission aura des démembrements dans toutes les préfectures afin que nous puissions aider », a promis, à nouveau, le Chef de l’État guinéen devant des cadres, alliés et militants du Rpg arc-en-ciel mobilisés au palais du peuple.

Avec Guinee114

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :