Affaire poulets pourris : quand le ministre Boubacar Barry fait étalage d’une incurie de trop

Depuis quelques semaines, la découverte d’une importante quantité de poulets pourris, défraie la chronique à Conakry.

Il s’agit d’une cargaison d’une dizaine de tonnes, saisies dans les entrepôts d’un commerçant, en haute banlieue de Conakry, par les services du colonel Thiegboro

Ce produit impropre à la consommation, au lieu d’être incinéré, s’est plutôt retrouvé au dépotoir de Dar-Salam où les populations ont mis leurs vies en danger en venant s’y approvisionner abondamment.

Au rang des premiers responsables de ce manquement dont les conséquences sont dévastatrices sur la santé publique, se trouve le ministère du commerce.

Interpellé sur le sujet par nos confrères d’Espace FM, dans l’émission ‘’Les Grandes Gueules’’, le premier responsable de ce département, en l’occurrence le ministre Boubacar Barry, s’est dit surpris d’apprendre que ces poulets pourris n’ont pas été incinérés.

Sous d’autres cieux, dans des pays où le principe du service bien accompli est sacré, le sort de ce ministre, serait ainsi scellé.

Par ailleurs, ceux qui avaient encore des doutes sur sa capacité à gérer efficacement son département, doivent en être désormais définitivement édifiés.

Son handicap physique qui est un frein à sa capacité d’être opérationnel sur le terrain en vue d’évaluer le travail fait par ses services, ne devrait plus plaider en sa faveur pour son maintien à son poste avec un Président de la république qui a parfois l’air d’un humaniste dans ses choix.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :