Affaire Elhadj Doura: « je reconnais avoir participé à l’enlèvement d’Elhadj Doura » (Tony, un accusé)

Les débats dans l’affaire de l’assassinat d’Elhadj Doura se sont ouverts ce lundi 12 Avril 2021 au tribunal de première instance de Dixinn.

Ils sont au nombre de 20 accusés poursuivis pour des faits d’ Association de malfaiteurs, enlèvement, séquestration, complicité, recel, abstention délictueuse et blanchiment de capitaux, assassinat”.

Premier à être appelé à la barre, ce matin, par le juge Aboubacar Mafering Camara, l’un des accusés de nationalité nigériane a reconnu  avoir  participé seulement  à l’enlèvement d’Elhadj Doura en décembre 2017 à Hamdallaye dans la commune de Ratoma, non à sa séquestration. Un enlèvement qui a coûté la vie à la victime le 19 janvier 2018 à Maferinya. 

« Je suis Tony Akpo, Nigérian. Je suis en Guinée depuis 2014. Et je suis un décorateur de profession. Je reconnais avoir participé à l’enlèvement d’Elhadj Doura. C’est Elhadj Mohamed qui m’a mis dans cette opération. J’ai connu Elhadj Mohamed par le biais de mon concessionnaire. Donc c’est un grand à moi. Quand il m’a contacté, il m’a dit qu’il y a un membre de sa famille qui lui doit de l’argent. Donc il m’a dit d’aller chercher Ibro pour l’emmener sur le terrain où le Vieux a été enlevé à Hamdallaye. Donc je l’ai fait. Et c’est moi qui ai escorté le véhicule dans lequel le Vieux se trouvait après l’enlèvement jusqu’à Sonfonia dans une maison. Donc c’était là-bas la fin de ma mission. Donc pour le reste, c’est en prison j’ai été informé. Je n’ai rien reçu dans l’argent qu’Elhadj Mohamed m’a promis. Je l’appelais il ne décrochait pas. Et je suis allé chez lui, il n’y était pas non plus. C’est en prison que j’ai appris qu’ils avaient reçu de l’argent. Moi, je ne savais pas que l’affaire-là pouvait arriver jusqu’à ce stade aujourd’hui. Parce que je ne pensais pas qu’Elhadj Mohamed pouvait faire ça parce qu’il m’a dit que c’est un problème de famille. C’est pourquoi je n’ai pas trop cherché. Lors de mon arrestation, on m’a arrêté avec certains de mes amis avec lesquels je partage le même appartement. Ceux-ci n’y sont pour rien. C’est à cause de moi qu’ils sont là aujourd’hui. », déclare-t-il.

Avec Mediaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :