ADO et Buhari en Guinée : « Ça me désole que ce soit à une semaine du scrutin » (Fodé Mohamed GECI)

A la veille de l’arrivée en Guinée des chefs d’Etats de la Côte-d’Ivoire et du Nigéria, beaucoup s’interrogent sur ce qu’ils pourraient changer afin de dissiper la crise politique qui secoue le pays depuis plus de 6 mois.

Selon Fodé Mohamed Soumah, « c’est devenu une habitude d’en appeler à des solutions importées ». L’opposant se dit tout simplement « choqué ».

« Après la Francophonie, la CEDEAO, l’émissaire de l’ONU, j’apprends comme tout le monde, que 3 chefs d’États doivent venir en visite privée. Ça me désole que ce soit à une semaine du scrutin. C’est vrai que nos élections sont toujours accolées à des querelles guinéo-guinéennes. Mais ce genre d’approche relève le plus souvent de problèmes frontaliers ou de conflits internes très graves. Au demeurant, c’est devenu une habitude d’en appeler à des solutions importées et ça ne choque personne. Nous opposition plurielle, avions les moyens de pression nécessaires sur le pouvoir, au point que ces élections seraient déjà derrière nous. Mais ceux qui ont accepté d’accompagner le pouvoir, par un décret de prolongation de leur mandat, cherchent à brouiller les pistes », assure l’ancien employé du CAC 40.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :