Décès de l’artiste Mory Kanté : l’hommage du Président Antonio Souaré

« Mory Kante, avec plus de 50 ans de carrière bien accomplie, aura été l’un des plus illustres Ambassadeurs de la Culture Africaine à travers le Monde ».

C’est avec une profonde douleur que je me réveille ce Vendredi Saint en ce mois Sacré et Béni de Ramadan avec la triste annonce du décès de mon ami, de mon frère, Mory Kanté, l’un des plus grands musiciens Africains des temps modernes.

Ce brutal décès du chanteur-instrumentiste, l’artiste à la voix d’or, génie de la Kora, percutant balafoniste, guitariste électrique, écrivain, diplomate, Homme de Paix, plonge la Guinée, le Mali, l’Afrique, le monde Artistique dans le deuil.null

D’Albadiya (son village natal, il y a 70 ans) à Conakry ( où il a symbolisé tous les acquis de sa riche et longue carrière par le moderne Studio d’enregistrement de MoryKanteya à Nongo et où il reposera pour l’éternité) en passant par Bamako, Abidjan, Dakar, Lome, Ouagadougou, Niamey, Paris, Londres, Berlin, Rome, NewYork, Washington, Tokyo, avec des dizaines d’albums, des milliers de chansons, de nombreux Prix, décorations et distinctions, Mory Kante, avec plus de 50 ans de carrière bien accomplie, aura été l’un des plus illustres Ambassadeurs de la Culture Africaine à travers le Monde.

Je suis d’autant ému et consterné par cette disparition physique que l’artiste de renommée internationale m’a toujours honoré de son amitié, de sa fraternité, de sa considération.

Sacré meilleur artiste 2017 de la SACEM (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de Musique ) avec le Grand Prix 2017, il a tenu à me dédier ce mérite artistique en venant personnellement à mon bureau, le 08 novembre 2017, en compagnie de son fils, Balla Kante.

Partout dans monde où il m’a été donnée l’occasion de voir le griot électrique se produire sur scène, comme à Malabo en 2015 où il a animé le Banquet de clôture de la CAN au restaurant Turc du Palais des Congrès de Sipopo et dans d’autres villes Africaines, en Guinée également quand il a animé les fêtes de fin d’année 2018 au Palm Camayenn, j’ai été fier du talent, des exceptionnelles qualités artistiques de Mory Kanté, mais aussi de la richesse de la Culture Guinéenne dont notre regretté avait l’art d’exprimer et de transmettre aux autres.

C’est une immense perte.

Comme face à toute épreuve, le rappel à ALLAH de Mory Kante, est une occasion de rendre Grâce à NOTRE CRÉATEUR, LE SEUL MAÎTRE DE LA VIE ET DE L’UNIVERS.

En cette douloureuse circonstance, j’exprime ma compassion à la Famille de l’illustre disparu, à Son Excellence Monsieur le Président de la République, à Monsieur le Ministre de la Culture, au Gouvernement Guinéen, à tous les Artistes Guinéens, Maliens, Africains et à tous les mélomanes et aux populations.

VEUILLE ALLAH, NOTRE CRÉATEUR, l’accueillir dans son éternel Paradis. Amen

Mamadou Antonio Souaré 

PDG du Groupe Business Marketing ( GBM) 

Président de la Fédération Guinéenne de Football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :