Aboubacar Soumah : « tant que le gouvernement ne fait pas appel au SLECG…nous allons continuer la grève »

Aboubacar Soumah, digère mal son exclusion de la signature du récent protocole de sortie de crise entre  l’intersyndicale de l’éducation et le gouvernement guinéen.

À l’origine de la crise qui secoue partiellement l’école guinéenne, le secrétaire général du SLECG, estime qu’à partir du moment où le gouvernement s’est passé de lui au profit des autres structures syndicales de l’éducation, il continuera son combat jusqu’à ce que le gouvernement lui fasse appel.

« Même si on devait lever la grève, mais avec la signature de ces gens-là, ces syndicats fantômes, inexistants, nous allons continuer la grève. Tant que le gouvernement ne fait pas appel à nous SLECG, on négocie avec une proposition sur les huit millions et l’engagement des contractuels, tant que cela n’est pas fait, nous allons continuer la grève, quelles que soient les conséquences », a-t-il lancé.

Le syndicaliste reste choqué par la participation de Oumar Tounkara, Mohamed Bangoura  »Roméo », et Aboubacar Sylla…, tous exclus du SLECG, à la signature du protocole d’accord au nom de ladite structure.

«…Ce sont des éléments que nous avons exclus, les éléments qui nous ont trahi, qui ont signé un protocole. Allons-nous l’accepter? Non ! », a-t-il tranché.

Avec Mosaïqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :