Aboubacar Soumah rejette l’accord avec le gouvernement et maintient la grève des enseignants

Au lendemain de la signature d’un protocole d’accord entre le gouvernement et des syndicats de l’éducation, le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a laissé entendre que sa structure n’est pas concernée par ledit accord.

Aboubacar Soumah affirme que contrairement à ce rapportent certains médias, la grève des enseignants reste maintenue jusqu’à la satisfaction des deux points de revendications.

‘’C’est un protocole d’accord qui ne nous engage pas. Nous ne sommes pas signataires dudit protocole et nous n’avons pas participé aux négociations. Ça n’engage que ceux qui l’ont signé. Le SLECG n’étant pas signataire, ce protocole n’engage ni le bureau ni la base’’, a déclaré le syndicaliste, contacté mercredi par VisionGuinee.

Pour notre interlocuteur au bout du fil, ‘’ce qui a été obtenu est un bonus. Nous continuons d’observer la grève’’.

Il dit à qui veut l’entendre que seul le bureau exécutif du SLECG est habilité à lever le mot d’ordre de grève. ‘’Nous avons été très clairs avec le gouvernement dans l’avis de grève que nous lui avions adressé. Nous lui avons demandé de nous faire une proposition concrète sur les 8 millions de francs guinéens et l’engagement des contractuels à la fonction publique. Si le gouvernement satisfait ces deux points de revendications, on suspendra la grève. D’ici là, la grève reste maintenue’’, a-t-il coupé court.

Avec VisionGuinee.Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :