8 Mars : Journée internationale de la femme, 2020

L’Humanité célèbre ce Dimanche 8 Mars, la Journée Internationale de la Femme sous le Thème : « Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes ».

A cette heureuse occasion, Mr Luc Grégoire, Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Guinée a le plaisir de partager avec vous, l’important message de l’Administrateur du PNUD, Mr Achim Steiner. Pour votre Information, partage, diffusion et publication et à toutes fins utiles.

Déclaration à l’occasion de la Journée internationale de la femme 8 mars 2020. Thème : Je suis de la Génération Égalité : Levez-vous pour les droits des femmes », en accord avec la campagne d’ONU Femmes, Génération Égalités.

25 ans après que la Déclaration et le Programme d’action de Beijing ont défini clairement la marche à suivre pour parvenir à l’égalité des sexes, le monde a connu des progrès remarquables.

Il n’y a jamais eu autant de filles à l’école et de plus en plus de pays ont atteint la parité entre les sexes en matière de scolarisation.

La mortalité maternelle a reculé de 38 % entre 2000 et 2017.

Plus des trois quarts des pays disposent désormais d’une législation pour lutter contre la violence domestique.

Toutefois, le Rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la Déclaration et le Programme d’action de Beijing souligne que la violence à l’égard des femmes et des filles reste un problème omniprésent dans le monde.

Par ailleurs, l’étude ‘Tackling Social Norms: A game changer for  gender inequalities’ (S’attaquer aux normes sociales : un moyen de changer la donne en matière d’inégalités entre les sexes – en anglais) du PNUD indique que la progression vers l’égalité des sexes est en perte de vitesse.  Aujourd’hui, seuls 14 % des femmes et 10 % des hommes dans le monde sont sans préjugés vis-à-vis des normes sociales de genre.

Ces « barrières invisibles » sont les plus manifestes dans les domaines de pouvoir. Si, en politique, les hommes et les femmes votent lors des élections dans des proportions similaires, moins d’un quart des sièges parlementaires dans le monde sont occupés par des femmes.

Il ne s’agit pas seulement d’un écart entre les sexes.  Il s’agit d’un déséquilibre de pouvoir.

En effet, nous assistons à l’apparition et à l’expansion de nouvelles formes d’inégalités.  L’impact du changement climatique touche de manière disproportionnée les femmes et les filles, tandis que la fracture numérique entre les sexes est de plus en plus évidente.

Les manifestations planétaires de #MeToo à #UnVioladorEnTuCamino montrent clairement qu’il est temps d’opérer un changement radical et de trouver de nouvelles solutions.

Alors que nous entamons la Décennie d’action pour réaliser les Objectifs de développement durable, il nous faut faire voler en éclats les préjugés et les partis pris de longue date si nous voulons parvenir à l’égalité des sexes.  Le PNUD travaille, chaque jour à travers le monde, pour y arriver.

Rien que l’année dernière, le PNUD a noué 74 nouveaux partenariats destinés à lutter contre les normes sociales et sexospécifiques discriminatoires.

Le Centre de documentation d’Europe du Sud-Est et de l’Est sur la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (SEESAC) est en train de modifier les perceptions des rôles sexospécifiques et de faire progresser l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du secteur de la sécurité dans les Balkans occidentaux.

L’initiative du PNUD Transforming the Future of Work for Gender Equality (Transformer l’avenir du travail au profit de l’égalité des sexes – en anglais) est mise en œuvre à titre pilote dans six pays d’Asie et du Pacifique afin d’explorer de nouveaux moyens innovants de valoriser les soins et travaux domestiques non rémunérés ; d’explorer des compétences dans le contexte de l’avenir du travail ; et de faire avancer de nouvelles façons de faire progresser l’égalité des sexes sur le lieu de travail.

Enfin, l’initiative Spotlight – un partenariat pluriannuel global entre les Nations unies et l’Union européenne – s’efforce d’éliminer toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles.

Conformément à l’agenda visionnaire de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing, le PNUD continuera à travailler en étroite collaboration avec la famille des Nations Unies, en particulier ONU Femmes, pour aider à faire progresser une nouvelle génération de lois, de politiques et de programmes novateurs visant à modifier les croyances et les pratiques discriminatoires afin de parvenir à l’égalité des sexes.

Bonne fête à toutes les femmes de Guinée, d’Afrique et du Monde

Salutations Cordiales

Unité de Communication du PNUD

Mamadou Saliou DIALLO Chargé des Communications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :