Covid-19 en Guinée : l’ANSS menace de recourir à la « force» pour retrouver les malades introuvables

Pour briser la chaine de propagation de la pandémie du Coronavirus en Guinée, l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) caresse désormais l’idée de faire une filature qui consiste à faire appel aux services de sécurité pour débusquer les malades du Covid-19 en fuite. C’est Dr. Moussa Koné chef de département surveillance de l’ANSS qui a fait cette annonce ce samedi 18 avril lors d’un point de presse. 

Interrogé sur le cas des personnes testées positives et qui préfèrent suivre leur confinement à domicile au détriment des structures de prise en charge, Dr. Koné dira ceci : « les personnes testées positives au Covid-19 et qui refusent de rejoindre les structures de prise en charge, c’est l’autre face de la monnaie qui nous préoccupe à plus d’un titre. Mais, des dispositions sont en train d’être prises pour que ces personnes-certaines sont identifiées et elles ont des numéros de téléphone- soient retrouvées.  Par contre, celles qui ne sont pas identifiées, il faut une filature qui consiste à faire intervenir les services de sécurité pour nous aider à les amener dans les structures de prise en charge. »

Poursuivant, Dr. Koné a invité les médias à multiplier les sensibilisations au niveau des populations. Parce que souvent, estime-t-il, les mis en cause ne savent pas le risque qu’ils courent. « Quand quelqu’un est testé positif au Covid-19, il court d’abord un danger contre lui-même mais aussi, il représente un autre danger pour la communauté », a-t-il souligné avant de mettre les citoyens en garde contre toute automédication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :